18 navigateurs solitaires ont pris le large dimanche dernier, au départ des Sables d'Olonne, pour un périple hors du commun, la Golden Globe Race : un tour du monde en solitaire par les trois caps, dans les traces des pionniers du Golden Globe originel de 1968. Autrement dit à bord de bateaux de 32 à 36 pieds conçus avant 1988, sans aucune des technologies de la voile moderne. Adieu GPS, ordinateur et téléphone par satellite, bonjour sextant, gonio, compas et cartes papiers !...

Le départ de la Golden Globe Race, organisée 50 ans après le Golden Globe originel, la première course autour du monde en solitaire remportée par Robin Knox-Johnston en 313 jours, sera donné le 1er juillet des Sables d'Olonne. 18 skippers s'élanceront pour un tour du monde sans escale à l'ancienne - sans électronique ni pilote automatique - sur des monocoques "à quille longue" de 32 à 36 pieds. Une épreuve montée non sans difficultés par l'Australien Don McIntyre. Tip & Shaft vous raconte comment. Lancée en 2015, la Golden Globe Race a rapidement suscité l'intérêt de nombreux marins. Si elle devait initialement...