Comment s’organise le Yacht Racing Forum

Après Aarhus l’année dernière, le Yacht Racing Forum pose cette année ses valises à Lorient pour deux jours de conférences, de débats et de rencontres BtoB les 22 et 23 octobre. Tip & Shaft s’est intéressé à l’organisation d’un événement qui, au coeur de la Sailing Valley, accueillera 450 participants.

Lancée en 2008, la manifestation s’est d’abord appelée World Yacht Racing Forum et a été organisée par Informa, société basée à Dubaï, spécialisée dans l’organisation de conférences. Et si les premières éditions à Monaco ont été un succès, le rendez-vous annuel, passé ensuite par Estoril (2011), Göteborg (2012-2013) et Barcelone (2014), s’est peu à peu essoufflé, avec 200 participants lors de cette édition en Catalogne. Jusqu’ici en charge de la communication de l’événement avec sa société MaxCommBernard Schopfer – ancien dircom d’Alinghi puis d’Ericsson sur la Volvo Ocean Race – a alors pris l’initiative d’en reprendre l’organisation : « Je l’ai fait par passion, avec l’objectif de le relancer et d’en faire un événement digne de son potentiel. C’est un rendez-vous qui répond à un besoin pour la communauté vélique, il n’y a rien d’autre de comparable », explique le Suisse. La première édition de ce qui devient alors le Yacht Racing Forum se tient fin 2015 à Genève, les suivantes à Malte et Aarhus (Danemark), avant de s’arrêter cette année à Lorient (voir le programme et les speakers).

Les critères du choix des villes ? « Comme la ville est le partenaire principal, il faut qu’elle ait une volonté stratégique d’accueillir le Forum, répond Bernard Schopfer. Par exemple à Malte, ils avaient parallèlement organisé une étape du RC44 Tour : ils voulaient à la fois montrer à la communauté vélique internationale qu’on pouvait régater chez eux en hiver et qu’ils savaient organiser des événements. Pour Aarhus, cela faisait suite aux aménagements de la zone portuaire transformée en espace de tourisme dédié aux sports nautiques, leur but était de montrer que cet endroit était apte à organiser des événements de voile de haut niveau, ce qu’ils ont fait en août dernier avec les championnats du monde de World Sailing ».

Le rapprochement avec Lorient s’est fait par l’intermédiaire de Carole Bourlon, en charge notamment de la voile de compétition à Bretagne Développement Innovation, l’agence régionale de développement économique financée par la région Bretagne. « Quand je suis arrivée en octobre 2016, j’ai rédigé une feuille de route pour la voile de compétition avec comme objectif majeur de permettre aux entreprises bretonnes de davantage pénétrer le milieu anglo-saxon et international. Je me suis mise à la recherche d’un événement porteur pour faire passer ce message, j’ai vite identifié le Yacht Racing Forum comme essentiel. Je me suis alors rendue à Malte pour voir l’événement, prendre contact avec Bernard Schopfer et faire le forcing ».

Un forcing qui a payé, puisque deux mois plus tard, une lettre d’intention était signée entre MaxComm et BDI pour l’accueil de l’événement. Concrètement, cette dernière, soutenue par des partenaires institutionnels (département du Morbihan, Golfe du Morbihan Vannes Agglomération, Lorient Agglomération et Quimper Cornouaille Développement), prend en charge tout ce qui a trait à la logistique sur place, pour un budget total que Carole Bourlon estime à 150 000 eurosL’équipe de MaxComm (5 personnes à l’année, 12 pendant l’événement) s’occupe du contenu (organisation des ateliers/débats/conférences, sélection des speakers), de la recherche des partenaires privés, auxquels sont proposés trois niveaux d’engagement (12 000, 5 000 et 2 500 euros), et de la gestion des inscriptions (400 euros par délégué pour les deux jours).

« Pour nous, c’est un vrai investissement, poursuit Carole Bourlon. Notre but est de rayonner et d’attirer.Nous aurons en ce sens un stand présentant sept entreprises emblématiques de la Bretagne Sailing Valley et nous avons obtenu de l’organisateur un atelier qui présentera l’excellence du Morbihan dans la voile de compétition. Enfin, on organise gratuitement, en marge de l’événement, trois circuits le 24 octobre sur trois territoires de la Sailing Valley, pour lesquels on a d’ores et déjà 40 inscrits ». Et l’intéressée de se réjouir du total de 450 participants (ils étaient 280 à Aarhus) annoncé par Bernard Schopfer, dont environ 35% de Français – les autres pays les plus représentés sont la Grande-Bretagne, les Etats-Unis, la Suisse, l’Irlande, les pays scandinaves, les Pays-Bas, l’Allemagne et l’Espagne : « C’est déjà une réussite avant que l’événement commence ». Un événement qui devrait cette année encore réserver quelques scoops, comme cela a régulièrement été le cas par le passé (nouveau nom de l’ex Isaf, devenue World Sailing, annonce du sponsoring OSM/Imoca, du choix du VO65 pour la Volvo Ocean Race…).

Tip & Shaft est le média
expert de la voile de compétition

Tip & Shaft est le média des grandes courses à la voile : Vendée Globe, Route du Rhum, Volvo Ocean Race, Solitaire du Figaro, Transat AG2R

Chaque vendredi en avant-première, par email :

  • Des articles de fond et des enquêtes exclusives
  • Des interviews en profondeur
  • La rubrique Mercato : l’actu business de la semaine
  • Les résultats complets des courses
  • Des liens vers les meilleurs articles de la presse française et étrangère
* champs obligatoires


🇬🇧 Want to join the international version? Click here 🇬🇧