La FF Voile renouvelle son président prochainement

FF Voile : deux candidats, quelles différences ?

L’élection à la tête de la présidence de la Fédération Française de Voile aura lieu le 25 mars. Jean-Pierre Champion ayant décidé de ne pas se représenter après vingt années de mandat, deux candidats sont en lice pour lui succéder : Jean-Luc Denéchau etNicolas Hénard. Tip & Shaft a interrogé les intéressés sur leurs profils et leurs programmes respectifs en matière de course.

  • Leurs profils : si Jean-Luc Denéchau (55 ans) et Nicolas Hénard (52 ans) sont tous les deux chefs d’entreprise, les deux hommes ont eu un parcours vélique et fédéral différent : le premier, pratiquant amateur, après avoir été dirigeant de club et de ligue (Ile-de-France), a été nommé président de la commission d’arbitrage en 2008 par Jean-Pierre Champion avant d’intégrer le conseil d’administration puis lebureau exécutif de la FF Voile ; il fait aussi partie du conseil de World Sailingdepuis l’automne dernier. De son côté, Nicolas Hénard est double champion olympique en Tornado (1988 et 1992) ; il a été, à cette époque-là, membre du conseil d’administration de la FF Voile qu’il a réintégré lors de la dernière mandature pour s’occuper du haut niveau avec Claire Fountaine, « à la demande de Jean-Pierre Champion ». Ce dernier a cependant décidé d’adouber Jean-Luc Denéchaupour lui succéder. « Il y a deux ans, il m’a fait part de son souhait d’arrêter et m’a proposé de candidater à la présidence », confirme l’intéressé, ce que Nicolas Hénard ne digère pas : « Il y a quatre ans, Jean-Pierre Champion m’avait dit qu’il arrêterait huit ans plus tard, j’avais commencé à me préparer, il a changé de calendrier et j’ai vu les choses se dessiner en sous-main. Je suis déçu, il a pris le risque qu’on ne retienne de lui qu’un président partie prenante d’un candidat. »
  • Leurs programmes : force est de constater que sur de nombreux sujets, notamment ceux touchant à la course au large et au haut niveau qui intéressent Tip & Shaft, les deux hommes sont sur la même longueur d’onde. Le bilan de Jean-Pierre Champion ? Ils savent gré au sortant d’avoir « fait sortir la fédé du yachting pour embrasser la voile dans son ensemble » (Nicolas Hénard), d’avoir ramené le kitesurf dans le giron de la FF Voile, d’avoir bien géré le calendrier de la course au large et d’avoir mis en place une organisation ayant permis à l’équipe de France de briller lors de la dernière olympiade, au point que l’un comme l’autre ne comptent pas toucher aux équipes en place, DTN (Jacques Cathelineau) et directeur des équipes de France (Guillaume Chiellino) en tête. Pour l’avenir, ils sont tous les deux partisans de l’intégration de la course au large et du kite au programme olympique et comptent redoubler d’efforts si Paris est désigné pour accueillir les Jeux de 2024 et accompagner la pratique croissante des supports à foils.
  • Qu’est-ce qui différencie finalement les deux candidats ? « Ce qui fait vraiment la différence, c’est que mon équipe est renouvelée à plus de 50% et investie dans les clubs et les ligues depuis de nombreuses années, répond Jean-Luc Denéchau, qui, comme Jean-Pierre Champion, sera un président rémunéré s’il est élu. Ce n’est pas forcément le cas de la liste concurrente, où figurent les deux seuls membres du bureau exécutif sortant qui se représentent, Henri Bacchini et Claire Fountaine, et des personnes ayant moins d’investissement bénévole dans des clubs et des ligues. » Nicolas Hénard, qui a choisi, lui, de rester bénévole, fait… le même reproche du manque de renouvellement à son concurrent : « C’est une liste un peu conservatrice qui est celle de l’héritage, la mienne est une liste de ceintures noires ».L’ex tornadiste met en avant des différences de personnalité : « Les bonshommes feront la différence. Je pense qu’il faut un président solide et charismatique, je suis persuadé que ce président, c’est moi. C’est très orgueilleux, mais je suis le seul double champion olympique de la voile française, je suis chef d’entreprise, j’ai travaillé dans la politique, je vis ma trajectoire comme une préparation à ce poste de président que j’ai en tête depuis très longtemps. » Verdict dans 3 semaines.

Nos articles sont publiés en avant-première chaque vendredi dans notre newsletter, quelques jours avant leur parution sur le site. Abonnez-vous ici, si ce n’est pas déjà fait 😉

[dt_default_button link= »https://www.tipandshaft.com/newsletter/ » button_alignment= »default » animation= »fadeIn » size= »medium » default_btn_bg_color= »#ffb200″ bg_hover_color= »#0A0A0A » text_color= »#0A0A0A » text_hover_color= »#ffb200″ icon= »fa fa-chevron-circle-right » icon_align= »center »]S’ABONNER GRATUITEMENT[/dt_default_button]

Tip & Shaft est le média
expert de la voile de compétition

Tip & Shaft est le média des grandes courses à la voile : Vendée Globe, Route du Rhum, Volvo Ocean Race, Solitaire du Figaro, Transat AG2R

Chaque vendredi en avant-première, par email :

  • Des articles de fond et des enquêtes exclusives
  • Des interviews en profondeur
  • La rubrique Mercato : l’actu business de la semaine
  • Les résultats complets des courses
  • Des liens vers les meilleurs articles de la presse française et étrangère
* champs obligatoires


🇬🇧 Want to join the international version? Click here 🇬🇧