La classe Multi50 se remet en marche

Après l’engagement de Leyton en Multi50 en 2020 auprès d’Arthur Le Vaillant, deux nouveaux skippers ont à leur tour dévoilé la semaine dernière leur intention de rejoindre le circuit des trimarans de 15,24 mètres, dès cette année : Fabrice Payen et Sébastien Rogues. Il y aura donc quatre Multi50 sur la Transat Jacques Vabre et potentiellement le double en 2020. Tip & Shaft fait le point sur les différents projets.

Lalou Roucayrol : « 2019 ne va pas refléter le vrai visage de la classe Multi50 »

Le 14 novembre dernier, Lalou Roucayrol, alors quatrième de la Route du Rhum en Multi50, chavirait en plein milieu de l’Atlantique sur Arkema. Depuis, le trimaran, après une tentative de remorquage pirate, a pu être récupéré par l’équipe de Lalou Multi qui le remet en état. La suite du programme ? Un nouveau Multi50 va être construit, tandis que le skipper aquitain souhaite attirer des équipes de course au large à Port Médoc. Il en dit plus à Tip & Shaft.

La classe Multi50 veut continuer à grandir

Avec cinq bateaux à l’arrivée sur six partants et une place sur le podium au scratch, la classe Multi50 a réussi sa Route du Rhum-Destination Guadeloupe. Si 2019 s’annonce comme une année de transition avec des bateaux qui cherchent preneurs et pour l’instant peu de nouveaux entrants, le cycle qui redémarre pourrait permettre à la classe de franchir un nouveau palier, avec une dizaine de bateaux espérés sur la prochaine Route du Rhum.

Multi50 -Class40 : qui va gagner la Route du Rhum ?

Comme lors de chaque départ de grande course, Tip & Shaft réunit un panel de spécialistes pour évoquer les favoris de la Route du Rhum-Destination Guadeloupe. Pour cette seconde partie consacrée à la Class40 et aux Multi50, ont joué le jeu : Tanguy Leglatin, dont le groupe d’entraînement lorientais comporte nombre de favoris en Class40, Franck-Yves Escoffier, triple vainqueur de la Route du Rhum en Multi50, Sam Manuard, architecte naval auteur des Mach40, Karine Fauconnier, navigatrice et routeuse du Multi50 Arkema, Yves Le Blévec, 4e en Multi50 en 2014, Jean-Christophe Caso, navigateur en Class40 depuis 2006, et les journalistes Pierre-François Bonneau, Philippe Eliès et Jacques Guyader.

Armel Tripon : « Avec les foils des Multi50, on a gagné 25% de vitesse à certaines allures »

Troisième du Grand Prix Valdys couru en équipage, Armel Tripon est désormais concentré sur ses derniers entraînements en solitaire en vue de la Route du Rhum-Destination Guadeloupe qui sera sa dernière course en Multi50 sur Réauté Chocolat. Car l’année prochaine, le Nantais lancera son projet de Vendée Globe avec un foiler neuf, attendu en août. Il évoque cette double actualité pour Tip & Shaft.

Effervescence chez les Multi50

La classe Multi50, très active cet hiver, comme l’expliquait Tip & Shaft dès le mois d’octobre, a vu une annonce majeure cette semaine, puisque Thibault Vauchel-Camus adévoilé son futur trimaran, un plan VPLP construit à Dubaï. Ce n’était pas exactement lescénario prévu au départ ; Tip & Shaft vous en dit un peu plus.