Le Class40 Crédit Mutuel a remporté la Transat Jacques Vabre 2019

Class40 : le marché du neuf et de l’occasion s’emballe

Après un cru 2019 marqué par l’apparition des premiers Class40 scow et la victoire de l’un d’entre euxCrédit Mutuel, sur la Transat Jacques Vabre, la saison 2020 de Class40 sera marquée par le lancement d’au moins deux nouveaux 40 pieds, tandis que de nombreux bateaux ont changé de mains. Tip & Shaft fait le point sur ce marché très actif et sur le programme de la saison.

La saison 2019 a été riche du point de vue architectural pour la Class40. L’année dernière a en effet vu le lancement des deux premiers Class40 scow : Crédit Mutuel, plan David Raison pour Ian Lipinski, vainqueur de la Transat Jacques Vabre, et Banque du Léman, Mach 40.4 signé Sam Manuard, quatrième de cette même transat avec le duo suisse Valentin Gautier-Simon Koster. La perspective de la Route du Rhum 2022 pour certains, et de la Globe40 (tour du monde en double en huit étapes qui s’élancera le 27 juin 2021) pour d’autres, devrait booster les constructions de bateaux neufs dans les deux années à venir.

A ce jour, deux Mach 40.4 sont en construction chez JPS à La Trinité-sur-Mer : le premier pour Olivier Magré (mis à l’eau fin mars), qui s’appuiera notamment sur Corentin Douguet pour la mise au point (ce dernier courra la Transat Québec-Saint-Malo à bord), le second, attendu cet été, pour un autre skipper français, qui devrait être dévoilé très prochainement. Et un troisième bateau pourrait être construit dans l’année, toujours chez JPS, rien n’ayant été cependant signé à ce jour.

D’autres projets sont dans les cartons et verront sans doute le jour en 2021 : l’Australien Rupert Henrypré-inscrit sur la Globe40 et séduit par les performances du bateau de Yoann Richomme sur la Route du Rhum 2018, a ainsi commandé des plans au cabinet Marc Lombard« On a fait trois mois d’essais en CFD à partir des carènes de notre Lift, mais aussi de celles du Mach 4 et du David Raison pour essayer d’en faire une évolution, on espère avoir l’arme absolue« , confirme Eric Levet, architecte au sein du cabinet rochelais. Qui ajoute : « On aurait aimé que notre client se décide vite sur le chantier et qu’il fasse ses moules en France, ça nous aurait donné l’opportunité d’en faire d’autres, mais aujourd’hui, il n’a pas encore choisi. On espère travailler assez vite avec un client français. » 

Ce dernier pourrait bien être Lalou Roucayrol, qui a annoncé la semaine dernière son intention de construire un Class40 dans son nouveau chantier Lalou Multi, ce qu’il confirme à Tip & Shaft « La Class40 correspond à une taille et à un prix de bateau sur lesquels on est encore en capacité de rester armateurs, c’est un peu le chaînon manquant entre le Mini et le Multi50, et c’est une classe dont l’état d’esprit est proche du Multi50. » L’objectif du skipper aquitain, qui souhaite continuer son travail de transmission avec des jeunes marins et a ainsi entamé une collaboration avec Keni Piperol, est de trouver des partenaires pour disposer d’un bateau pour la Transat Jacques Vabre 2021. Avant d’enchaîner Route du Rhum 2022 et The Race Around, l’autre tour du monde en double (sans doute aussi en solo) en quatre étapes, à horizon 2023.

Selon nos informations, un nouveau plan David Raison est également dans les tuyaux – joint, ce dernier n’a pas souhaité communiquer sur le sujet. Tandis qu’Etienne Bertrand espère concrétiser un projet scow, auquel il réfléchit depuis quelques années : « En intervenant sur le 40 pieds de Jörg Riechers [plan Owen-Clarke, NDLR], construit par le chantier sud-africain Cape Racing Yachts, j’ai rencontré son directeur et je lui ai présenté des plans que j’avais dans mes cartons, ça l’a beaucoup intéressé. L’idée est qu’on construise un nouveau bateau dès que l’actuel sera vendu. »

Parmi les skippers que nous avons interrogés, le Belge Jonas Gerckens, qui cherche actuellement à vendre son actuel Class40, nous a également fait part de son souhait de lancer une construction dès septembre à condition de trouver un partenaire complémentaire à Volvo. Même chose pour William Mathelin-Moreaux qui, après l’arrêt de Beijaflore, cherche un partenaire pour l’accompagner jusqu’à la Route du Rhum 2022 avec un bateau neuf. « Ça pourrait se débloquer ce mois-ci, c’est en bonne voie« , nous confie-t-il.

Pour l’un comme pour l’autre, si leurs recherches aboutissent, il leur faudra également trouver… un chantier. Car comme le reconnaît le président de la classe, Halvard Mabire« on a un manque cruel de chantiers, JPS est un peu tout seul.«  Et le carnet de commandes de ce dernier va sans doute encore se remplir : « On a pas mal de nos anciens clients qui ont envie de se lancer dans une nouvelle construction pour la Route du Rhum. On n’en est pas encore à refuser du monde, mais notre maximum, c’est quatre bateaux par an, on veut garder notre côté construction customisée tournée vers la performance », nous explique Nicolas Groleau, qui dirige le chantier trinitain.

Cette pénurie explique notamment le retour dans la classe, annoncé à Tip & Shaft, par Erwan Tymen, responsable technique, de Pogo Structures. Le chantier bigouden n’avait plus construit de 40 pieds depuis l’actuel Kiho du Japonais Hiroshi Kitada, sorti en 2015. « On a lancé la semaine dernière une étude pour le nouveau Pogo 40 S4 avec Guillaume Verdier. Ça faisait longtemps qu’on y pensait mais ce n’était pas jouable dans nos plannings. Cette année, un slot de fabrication s’est entrouvert, et comme on s’est rendu compte qu’il y avait de la demande, on a saisi la fenêtre de tir. L’idée est d’attaquer la construction en septembre en vue d’une mise à l’eau début 2021. » Reste à trouver des clients, ce qui ne devrait pas poser de problèmes, le chantier dirigé par Christian Bouroullec souhaitant conserver sa manière de procéder : « On préfère créer notre bateau de zéro avec un architecte plutôt que d’en construire un dont les plans seraient livrés clés en main par un client. »

Si le marché des bateaux neufs s’annonce prometteur, celui de l’occasion bat également son plein : Leyton, qui était loué par Arthur Le Vaillant à François-René Carluer, vient ainsi d’être vendu à Charles-Louis Mourruau, inscrit de dernière minute à The Transat CIC. « J’avais prévu de courir cette saison avec, mais comme j’ai reçu une proposition et que j’ai vu les performances des nouveaux scows, je l’ai vendu avec l’objectif de construire un nouveau bateau, un Manuard ou un Verdier me plairait bien », confirme François-René Carluer.

Parmi les autres bateaux ayant changé de mains récemment, Corum (Mach 40.3) a été acheté par l’Allemand Christopher Opielok en vue de la Globe 40, Beijaflore (Lift40 vainqueur du Rhum) a mis le cap sur Granville pour le duo Benoît Charron-Nicolas JossierV&B (Mach 40.3) est passé sous pavillon américain (Greg Leonard), Campagne de France (plan Nivelt/Mabire) est devenu Everial pour Stan Thuretl’ex Tales (plan Botin, vainqueur du Rhum 2014) a été loué par l’Italien Andrea Fornaro à Loïc Féquet, tandis qu’un autre Italien, Ernesto Moresino, a acheté, pour courir la Globe 40, le n°122, un Akilaria RC2 (plan Lombard) propriété jusque-là du triplé médaillé olympique croate de… ski, Ivica Kostelic, qui souhaite acquérir un bateau plus récent ! Il a encore l’embarras du choix, puisque sont disponibles Aïna Enfance & Avenir (Mach 40.3), Volvo (Mach 40) ou le Tizh 40 (plan Verdier) avec lequel Bertrand de Broc a terminé 8e de la Transat Jacques Vabre…


Saison 2020 : deux transats, l’Amérique et la Normandie

Le Championnat de la saison 2020 Class40 comprend quatre coursesThe Transat CIC (départ 10 mai), l’Atlantic Cup (5-21 juin) en Amérique du Nord, la Transat Québec-Saint-Malo (départ 12 juillet) et la Normandy Channel Race (10-20 septembre). 9 ou 10 skippers disputeront The Transat CIC (Pierre-Charles Mourruau et le Suédois Mikael Ryking se sont inscrits à la dernière minute), « une déception » pour Hervé Favre, directeur général d’OC Sport, qui organise la course : « On avait tout fait pour leur offrir les meilleures conditions, notamment en permettant à ceux qui prennent le départ d’être automatiquement qualifiés pour la Route du Rhum. »

Les raisons de cette désaffection, qui reste relative au vu du nombre d’inscrits précédemment (11 en 2008, 10 en 2016) ? « C’est une course qui fait un peu peur aux coureurs« , estime Louis Duc, qui, s’il n’avait pas perdu son bateau au retour de la Transat Jacques Vabre, l’avait inscrite à son programme. « Elle ne fait pas autant rêver que la Route du Rhum et elle arrive un peu tôt dans la saison », ajoute Luke Berry qui en sera l’un des favoris. Pour Halvard Mabire, « c’est un peu décevant, mais plus ça va, plus c’est dur de motiver les gens d’aller faire des courses au près, l’évolution de nos bateaux va de moins en moins dans ce sens. Et il y a aussi un problème d’attractivité : tout le monde parle de course mythique, des deux victoires de Tabarly, mais ça, c’est pour les vieux cons comme moi… Aujourd’hui, The Transat, si tu interroges le public, ça ne dit rien à personne. »
La participation sera à la hausse pour la suite du calendrier, avec une quinzaine de bateaux attendus sur l’Atlantic Cup, une vingtaine sur la Québec-Saint-Malo, sans doute un peu plus sur la Normandy Channel Race.

Photo : Christophe Breschi/Crédit Mutuel

Nos articles sont publiés en avant-première chaque vendredi dans notre newsletter, quelques jours avant leur parution sur le site. Abonnez-vous ici, si ce n’est pas déjà fait 🙂

[dt_default_button link= »https://www.tipandshaft.com/newsletter/ » button_alignment= »default » animation= »fadeIn » size= »medium » default_btn_bg_color= »#ffb200″ bg_hover_color= »#0A0A0A » text_color= »#0A0A0A » text_hover_color= »#ffb200″ icon= »fa fa-chevron-circle-right » icon_align= »center »]S’ABONNER GRATUITEMENT[/dt_default_button]

Tip & Shaft est le média
expert de la voile de compétition

Tip & Shaft est le média des grandes courses à la voile : Vendée Globe, Route du Rhum, Volvo Ocean Race, Solitaire du Figaro, Transat AG2R

Chaque vendredi en avant-première, par email :

  • Des articles de fond et des enquêtes exclusives
  • Des interviews en profondeur
  • La rubrique Mercato : l’actu business de la semaine
  • Les résultats complets des courses
  • Des liens vers les meilleurs articles de la presse française et étrangère
* champs obligatoires


🇬🇧 Want to join the international version? Click here 🇬🇧