Les America's Cup World Series de Cagliari ont été reportés

Coronavirus: comment la voile fait face

Spi Ouest-France, Massilia Cup, SNIM, World Cup de Gênes, étape du GC32 Racing Tour à Oman, championnats du monde de 470, Solo Maître CoQ… : de très nombreuses compétitions de voile ont été annulées cette semaine à cause de l’épidémie de coronavirus qui touche la France et le monde entier. Tip & Shaft fait le point sur les bouleversements en cours pour la voile de compétition.

Le Class40 Crédit Mutuel a remporté la Transat Jacques Vabre 2019

Class40 : le marché du neuf et de l’occasion s’emballe

Après un cru 2019 marqué par l’apparition des premiers Class40 scow et la victoire de l’un d’entre eux, Crédit Mutuel, sur la Transat Jacques Vabre, la saison 2020 de Class40 sera marquée par le lancement d’au moins deux nouveaux 40 pieds, tandis que de nombreux bateaux ont changé de mains. Tip & Shaft fait le point sur ce marché très actif et sur le programme de la saison.

Arthur Le Vaillant se lance cette saison sur le circuit Multi50

Arthur Le Vaillant : « Ce serait magique de gagner Québec-Saint-Malo avec mon père »

A 32 ans et après deux saisons en Class40 et Figaro, Arthur Le Vaillant change de braquet en 2020 : toujours sous les couleurs de Leyton, il s’alignera sur le circuit Multi50 (voir notre article) sur l’ancien Arkema, loué à Lalou Roucayrol, mis à l’eau en début de semaine dernière. Le fils de Jean-Baptiste Le Vaillant, grand spécialiste du multicoque, évoque ce nouveau défi, son parcours et son engagement environnemental.

L'Occitane Imoca Vendée Globe Armel Tripon

Sam Manuard : « Je suis super content de travailler sur un tel projet Imoca »

Architecte à succès en classe Mini 6.50 et Class40, Sam Manuard, en plus de dessiner le dernier Class40 à nez rond Banque du Léman pour les Suisses Simon Koster et Valentin Gautier (4e de la Transat Jacques Vabre), a travaillé sur son premier Imoca, L’Occitane, construit au chantier Black Pepper de Nantes et présenté récemment par son skipper Armel Tripon. L’occasion pour Tip & Shaft d’échanger avec celui qui est également un très bon marin qui s’est notamment illustré en Mini et Class40.

Sam Goodchild Leyton Transat Jacques Vabre Class40

Sam Goodchild : « La Solitaire est la meilleure course qui existe »

Un an après une Route du Rhum 2018 trop vite interrompue à cause d’un démâtage, Sam Goodchild a pris la deuxième place de la Transat Jacques Vabre, associé à Fabien Delahaye sur Leyton. Un partenaire avec lequel il va poursuivre sa collaboration en 2020, puisqu’il barrera le Figaro 3 aux couleurs de la société de conseil, qui continuera à être partenaire d’Arthur Le Vaillant, mais en Multi 50.

Crédit Mutuel Class40

David Raison : « 415 milles en 24 heures, ça ne me surprend pas »

Sauf casse mécanique ou gros rebondissement, Crédit Mutuel (Ian Lipinski/Adrien Hardy) va remporter la Transat Jacques Vabre en Class40. Une grosse performance pour ce 40 pieds en forme de scow mis à l’eau le 13 août dernier et très impressionnant face aux Mach 40.3, jusqu’ici les références dans la classe. Son architecte David Raison évoque ses performances, mais aussi celles sur la Mini-Transat du Maximum Team BFR Marée Haute Jaune de François Jambou, en tête en proto, et des nouveaux Maxi de série, un peu plus à la peine.

La Transat Jacques Vabre au crible des routeurs

Le départ de la Transat Jacques Vabre a été donné dimanche dernier du Havre. Après cinq jours de course vendredi, Primonial (Sébastien Rogues/Matthieu Souben) en Multi50, Charal (Jérémie Beyou/Christopher Pratt) en Imoca et Aïna Enfance & Avenir (Aymeric Chappellier/Pierre Leboucher) en Class40 menaient les débats. Tip & Shaft revient sur les stratégies météo suivies par les uns et les autres avec trois routeurs, Christian Dumard, Jean-Yves Bernot et Dominic Vittet.

Tour Voile : objectif rempli pour Beijaflore, et maintenant ?

En remportant le Tour Voile 2019, le Team Beijaflore, mené par Valentin Bellet sur l’eau et Pierre Mas à terre, a rempli l’objectif du projet qui était de s’imposer en trois ans. La suite du programme ? Elle passe, pour l’équipe, par des projets plus ambitieux en termes de budget. Et, pour Beijaflore, par le large et la Class40 aux côtés de William Mathelin-Moreaux, déjà soutenu lors de la dernière Route du Rhum.

Les tours du monde pleuvent sur la Class40

Moins d’un mois après le lancement par Sirius Events de la Globe 40, la Class40 se retrouve avec un deuxième projet de tour du monde, toujours en double, en 2023, The Race Around, dévoilé par le Britannique Sam Holliday et le Néo-Zélandais Hugh Piggin. Comment en est-on arrivé là ? Comment les skippers de la classe accueillent-ils ces annonces ? Tip & Shaft fait le point.