Effervescence chez les Multi50

La classe Multi50, très active cet hiver, comme l’expliquait Tip & Shaft dès le mois d’octobre, a vu une annonce majeure cette semaine, puisque Thibault Vauchel-Camus adévoilé son futur trimaran, un plan VPLP construit à Dubaï. Ce n’était pas exactement lescénario prévu au départ ; Tip & Shaft vous en dit un peu plus.
A la fin de l’automne dernier, deux Multi50 d’occasion étaient potentiellement sur le marché : ceux d’Erwan Le Roux (FenêtréA) et de Thierry Bouchard (Ciela Village), qui réfléchissaient sérieusement à construire deux bateaux neufs. Avec deux acheteurs intéressés, anciens de la Class40, Thibault Vauchel-Camus et Yannick Bestaven. Mais un troisième larron est arrivé : Eric Defert a finalement racheté Ciela Village pendant que Thierry Bouchard passait commande d’un nouveau plan VPLP chez CDK.
Le Loctudyste, passé par le Mini, le Figaro, le Class40 et le cata de sport, s’est associé avec Thibault George, l’entrepreneur qui l’avait déjà soutenu en Class40 avec les campagnes Terralia et Drekan, pour racheter l’ex Maître Jacques pour un montant de 550 000 euros HT. « Thibault est un entrepreneur passionné de voile et un montagnard chevronné et nous allons probablement courir ensemble la Transat Jacques Vabre« , annonce Eric Defert. Le bateau, qui portera les couleurs de Groupe Drekan pour les deux prochaines saisons (Transat Jacques Vabre et Route du Rhum incluses), sera de retour en Bretagne mi-avril après un court chantier en Méditerranée. Pas de foils au programme pour l’instant : « Nous avons un budget prévisionnel assez serré – 300 000 euros HT par an, amortissement du bateau inclus – et nous cherchons encore à le compléter avec des partenaires, à hauteur de 50 à 90 000 euros HT« , précise Eric Defert.
Ciela Village vendu, il ne restait donc plus que FenêtréA sur le marché pour deux candidats. Mais les négociations – rugueuses – n’ont finalement pas abouti : l’ex Crêpes Whaou 3 a été retiré de la vente pour continuer à être skippé par Erwan Le Roux, qui neconstruit pas, pour l’instant de bateau neuf. « Le chantier d’installation des foils est en cours et on va avoir un bateau refait à neuf, résume le skipper, de retour de Sailing Arabia The Tour. Et nous cherchons un co-partenaire aux côtés de FenêtréA pour compléter notre budget à hauteur de 250 000 euros HT par an jusqu’au Rhum. »
Si Yannick Bestaven s’est finalement tourné vers d’autres supports, Thibault Vauchel-Camus, lui, a persisté en Multi50. Ce sont ses liens avec Jérémie Lagarrigue – qui fut son équipier en Formule 18 – qui ont permis de trouver une solution. L’ancien patron d’Hydros, racheté par Enata Industries – une société installée aux Emirats arabes unis et fondée par l’entrepreneur français Sylvain Vieujot – est désormais CEO de la branche marine du groupe, qui dispose, à Dubaï, d’un chantier spécialisé dans le composite. C’est là que va être construit le nouveau Solidaires en peloton – Arsep avant d’être convoyé en Europe à la fin de l’été – un timing serré.
S’il garde le même montage qu’en Class40 pour son nouveau projet, entièrement financé par le mécénat, Thibault Vauchel-Camus, fidèle à la cause de la lutte contre la sclérose en plaques, a dû sensiblement augmenter son budget. Trois nouveaux armateurs ont ainsi rejoint Olivier Toupin, patron du promoteur immobilier de Dinan Concept Ty, qui avait financé la construction du Class40. « Le bateau vaut environ 1,8 million d’euros HT, confie le skipper. On n’est pas loin des coûts français, mais avec de meilleurs délais. » Thibault Vauchel-Camus annonce un budget annuel (pendant trois saisons) de 650 à 700 000 euros TTC (location du bateau aux armateurs et communication incluses). « Nos mécènes sont contents et continuent à nous suivre, mais il nous reste encore pas mal de choses àconsolider, reconnaît le vainqueur de The Transat bakerly : pour être sereins, nous cherchons des mécènes pour 150 000 euros par an. »
S’ils seront très proches en design, les deux plans VPLP, premiers Multi50 conçus d’entrée avec des foils, afficheront quelques différences, en particulier au niveau desflotteurs – plus radicaux pour Solidaires en peloton – Arsep – et des protections de pont – plus importantes sur Ciela Village. S’ils partagent le même moule de mât, celui des bras de liaison sera tout nouveau pour Vauchel-Camus quand Bouchard reprend celui deCrêpes Whaou 3.
Au total ce seront donc près de 7 Multi50 performants qui devraient prendre le départ de la prochaine Transat Jacques Vabre. Une belle bagarre en perspective !

Tip & Shaft est le média
expert de la voile de compétition

Tip & Shaft est le média des grandes courses à la voile : Vendée Globe, Route du Rhum, Volvo Ocean Race, Solitaire du Figaro, Transat AG2R

Chaque vendredi en avant-première, par email :

  • Des articles de fond et des enquêtes exclusives
  • Des interviews en profondeur
  • La rubrique Mercato : l’actu business de la semaine
  • Les résultats complets des courses
  • Des liens vers les meilleurs articles de la presse française et étrangère
* champs obligatoires


🇬🇧 Want to join the international version? Click here 🇬🇧