La nouvelle vie des MOD70 et des ORMA60

La Transpac qui vient de s’achever a permis de remettre en lumière quelques fleurons des classes MOD70 et Orma 60, puisque c’est l’ex-Groupama 2, aujourd’hui Mighty Merloe, qui s’est imposé devant deux anciens MOD, Phaedo 3 (ex-Foncia) et Maserati (ex-Groupe Edmond de Rothschild). Tip & Shaft s’est intéressé aux deuxièmes, voire troisièmes vies, des sept MOD construits, mais également de la dernière génération des Orma.

MOD70 : trois à vendre, quatre qui naviguent. Lancée en 2009, la série des MOD70 avait pour ambition de « construire un bateau unique qui soit le bateau référence pour les dix prochaines années (2010-2020) ». Si les débuts ont été prometteurs, la série, conçue par le cabinet VPLP, a ensuite périclité faute de partenaires et de combattants. Reste que les sept exemplaires construits sont encore en « bonne forme », même s’ils ne naviguent pas tous. Le n°1, Race for Water, propriété de Marco Simeoni, qui avait chaviré en septembre 2015 dans l’océan Indien, a été entièrement retapé à Lorient et est à vendre, ce qui est également le cas du n°5, Spindrift, dans le hangar du team à Saint-Philibert, et, prochainement, du n°7, Oman Sail (voir Tip & Shaft #60) qui finit d’être remis en état à Lorient après son chavirage sur la Québec-Saint-Malo 2016. Leur prix ? Entre 1,7 et 2,2 millions d’euros.

Les quatre autres MOD naviguent : le n°2, Orion, ex Veolia, acheté en 2013 par le richissime Américain Tom Siebel et basé à Sausalito (Californie), ne sort guère de la baie de San Diego ; le n°3, ex Foncia, est l’actuel Phaedo 3, propriété du tout aussi fortuné Britannique Lloyd Thornburg. Il participe à de nombreuses courses, aux Caraïbes et en Europe, notamment les épreuves du RORC. Il vient de disputer la Transpac, et se confronte ces derniers temps avec Maserati, ex Groupe Edmond de Rothschild et n°4 de la série. Acquis en 2016 par Giovanni Soldini, il est potentiellement le plus performant de la flotte, puisqu’il a servi de laboratoire pour le nouveau Maxi Groupe Edmond de Rothschild en étant doté de foils et de safrans munis de plans porteurs. Il a encore été optimisé, avec l’aide de Guillaume verdier qui a travaillé sur les appendices. Il se pourrait d’ailleurs que Phaedo 3 évolue à terme dans le même sens : « Tant qu’ils font encore des records et des résultats, ils n’enclenchent pas, mais s’ils se font régulièrement battre par Maserati, ce sera peut-être le cas », estime Vincent Lauriot-Prévost, régulièrement sollicité par l’équipe anglaise. Enfin, le n°6, ex Virbac-Paprec, navigue également sous pavillon britannique comme vaisseau amiral du Team Concise, l’écurie de course menée par Ned Collier Wakefield et Tony Lawson, présent essentiellement sur les courses du RORC.

Orma 60 : de beaux restes. Série phare des années 1990-2000 en France, l’Orma a décliné au sortir de la Route du Rhum 2006 remportée par Lionel Lemonchois sur Gitana 11. Parmi les trimarans de la dernière génération (2000-2004), certains ont été perdus, en mer (Fujifilm sur la Route du Rhum 2002) ou ont été laissés à l’abandon, qui en Guyane (TIM), qui à Oman (Sergio Tacchini/Brossard/Team Ocean). Mais beaucoup, rachetés par des propriétaires anglo-saxons, naviguent encore en course (voir l’indispensable site Histoire des Halfs). Dernier-né de la flotte (mis à l’eau en 2004), l’ex Groupama 2, propriété de l’Américain H.L. Enloe depuis 2013, vient donc de s’illustrer sur la Transpac, avec Loïck Peyron, Franck Proffit et Jacques Vincent dans l’équipage. L’ancien Sopra Group, rebaptisé Areté et détenu par un autre Américain, Rick Warner, participe samedi à la célèbre Race to Mackinac organisé par le Yacht Club de Chicago. Team Australia, ex Bayer Cropscience et Banque Populaire IV, propriété depuis 2011 de Sean Langman, courra notamment en octobre la Hongkong to Vietnam Race.

En France, l’ex Sodebo, devenu Prince de Bretagne avec 20 pieds de plus, sera sur la prochaine Jacques-Vabre avec le tandem Lemonchois/Stamm. D’autres sont à louer pour les amateurs de sensations fortes, avec skipper, comme l’actuel Sensation Océan, ex Foncia, à Lorient, ou Emotion, l’ancien Belgacom devenu Gitana 11 (il avait été allongé à 77 pieds), en Méditerranée. D’autres, enfin, après avoir plusieurs fois changé de mains, sont actuellement à vendre. C’est le cas de l’ancien Bonduelle, rallongé à 72 pieds par Artemis pour préparer la 34e Coupe de l’America, mis à prix 575 000 dollars, ou de l’ex Géant, propriété de Simon Hull, qui courait encore l’année dernière sous couleurs de Team Vodafone Sailing.

Tip & Shaft est le média
expert de la voile de compétition

Tip & Shaft est le média des grandes courses à la voile : Vendée Globe, Route du Rhum, Volvo Ocean Race, Solitaire du Figaro, Transat AG2R

Chaque vendredi en avant-première, par email :

  • Des articles de fond et des enquêtes exclusives
  • Des interviews en profondeur
  • La rubrique Mercato : l’actu business de la semaine
  • Les résultats complets des courses
  • Des liens vers les meilleurs articles de la presse française et étrangère
* champs obligatoires


🇬🇧 Want to join the international version? Click here 🇬🇧