Le chantier Lalou Multi a été inauguré en 2019

[Article sponsorisé] Comment Lalou Multi veut développer un pôle technique et sportif dans le Médoc

La période est complexe et les lendemains s’annoncent incertains, mais des marins-entrepreneurs gardent foi en l’avenir : Lalou Roucayrol, 55 ans, est de ceux-là. Le vainqueur de Québec-Saint-Malo en 2016 et de la Transat Jacques Vabre 2017 – entre autres – , champion de France 2019 en Multi50, bâtit pierre après pierre, avec sa femme Fabienne, un pôle de compétence sportif et technologique tourné vers la course au large, au cœur de son cher Médoc.

Conrad Humphreys was the sailing master during the TV Show Mutiny

Conrad Humphreys : « Ne craignez pas l’isolement, voyez-le comme une opportunité »

Septième du Vendée Globe 2004-2005, Conrad Humphreys, qui compte également à son actif deux tours du monde en équipage, le BT Global Challenge en 2000-01 qu’il a remporté et la Whitbread en 1993, a participé en 2016 à une émission de télé-réalité appelée Mutiny. Le concept : un périple de 4000 milles à 9f sur un bateau de 7 mètres entre les Tonga et le Timor, similaire à celui du Capitaine Bligh et de ses hommes, abandonnés en mer par les mutins du Bounty en 1789. Le navigateur britannique fait partager ces expériences de confinement.

Brian Thompson a remporté récemment Cape2Rio sur l'ancien Prince de Bretagne

Brian Thompson : « J’ai toujours voulu m’attaquer au record du tour du monde en solitaire en multicoque »

Brian Thompson est le marin britannique détenant le plus grand nombre de records océaniques, il a notamment battu deux fois le record du tour du monde en équipage, avec Steve Fossett en 2004 sur Cheyenne et Loïck Peyron en 2012 sur Banque Populaire V. Il a aussi fait partie de l’équipage d’ABN Amro vainqueur de la Volvo Ocean Race 2005-2006 avec Mike Sanderson et fini 6e du Vendée Globe 2008-09. Ces derniers temps, il navigue surtout sur trois coques, en Multi 70 (ex MOD), ou, plus récemment, sur  Ultim Emotion, l’ancien Prince de Bretagne, qui vient de remporter Cape2Rio. L’occasion pour Tip & Shaft d’évoquer sa passion pour les multicoques.

Antoine Mermod prédit une année faste pour la classe Imoca

Antoine Mermod : « Pour The Ocean Race, nous sommes loin d’être inquiets »

Après une saison 2019 qui s’est achevée par la victoire du duo Charlie Dalin-Yann Eliès sur la Transat Jacques Vabre, la classe Imoca s’apprête à vivre une année 2020 intense avec deux transats au printemps (The Transat CIC et New York-Vendée Les Sables d’Olonne) puis le Vendée Globe en novembre. Tip & Shaft fait le point avec son président, Antoine Mermod.

[Contenu sponsorisé] Comment l’ETF26 se propose comme support d’entraînement des teams pro

C’est devenu le mantra de la plupart des équipes professionnelles de course au large : engranger encore et toujours des heures de vol pour maîtriser les nombreux paramètres de la navigation sur foils. Problème : entre les longues périodes de chantier pour les uns et l’attente de leurs nouvelles machines Imoca ou Ultimes pour les autres, nombre de coureurs se retrouvent durant de longs mois sans support volant pour faire leurs gammes…