Le L30 choisi pour les Mondiaux Offshore 2020 : quid de Paris 2024 ?

A 15 jours d’intervalle, World Sailing, la fédération internationale de voile, vient de faire deux annonces majeures : l’officialisation du premier championnat du monde offshore en octobre 2020 à La Valette (Malte), d’abord, le choix du L30 comme support de cette compétition, ensuite. Cette dernière décision augure-t-elle celle – très attendue – du futur monotype de l’épreuve de course au large qui sera lancée lors des Jeux olympiques de Paris 2024 ? Tip & Shaft a mené l’enquête.

Morgan Lagravière : « J’ai envie de ré-exister »

Après avoir en vain tenté de monter un projet Vendée Globe avec Roland Jourdain et l’équipe de Kaïros, Morgan Lagravière passera plus de temps sur l’eau en 2019 : en plus de naviguer en double en Figaro 3 avec Gildas Mahé sur la Sardinha Cup et le Tour de Bretagne, il participera à la Solitaire URGO Le Figaro. Il basculera ensuite en Imoca, en tant que co-skipper d’Isabelle Joschke sur MACSF pour la Transat Jacques Vabre.

Ce qu’il faut retenir de Tip & Shaft/Connect

La quatrième édition de Tip & Shaft/Connect s’est tenue jeudi dernier à Nantes en présence de 150 personnes venues écouter les interventions de 10 speakers et échanger avec eux autour de l’économie de la voile de compétition. De nombreux chiffres ont à l’occasion été dévoilés en avant-première, Tip & Shaft revient sur cette riche journée nantaise.

Pas de creux d’après Rhum pour la Class40

Nouvelle course en double ou en équipage entre Pointe-à-Pitre et La Rochelle (en deux étapes via Horta), le Défi Atlantique ouvre samedi la saison de Class40. Si les années post-Rhum sont traditionnellement un peu creuses pour les 40 pieds, 2019 semble déroger à la règle, avec notamment deux bateaux neufs et une bonne vingtaine de tandems attendus sur la Transat Jacques Vabre.

Pascal Bidégorry : « Je cherche de l’argent pour racheter Macif »

Après avoir aidé Arthur Le Vaillant à préparer la dernière Route du Rhum-Destination Guadeloupe en Class40, dans la foulée de sa victoire sur la Volvo Ocean Race avec Dongfeng Race Team, Pascal Bidégorry poursuit sa collaboration avec le skipper de Leyton, puisque les deux hommes seront au départ de la Sardinha Cup fin mars en Figaro 3. Parallèlement, le Basque cherche des partenaires pour l’accompagner en Ultim, lui qui fait également partie des potentiels successeurs de Sébastien Josse au sein du Gitana Team. Il évoque tous ces sujets pour Tip & Shaft.

L’eSailing prend encore du galon

Après une première en 2018 à laquelle ont participé 169 000 joueurs à travers le monde et a couronné un Français, World Sailing a lancé fin janvier la deuxième édition du eSailing World Championship. La fédération internationale, décidée à promouvoir la pratique, a par ailleurs reçu un soutien de taille fin février, puisque le COJO, comité d’organisation des Jeux de Paris 2024, a annoncé qu’une compétition d’eSailing aurait lieu en parallèle de la nouvelle épreuve olympique de course au large.

Lalou Roucayrol : « 2019 ne va pas refléter le vrai visage de la classe Multi50 »

Le 14 novembre dernier, Lalou Roucayrol, alors quatrième de la Route du Rhum en Multi50, chavirait en plein milieu de l’Atlantique sur Arkema. Depuis, le trimaran, après une tentative de remorquage pirate, a pu être récupéré par l’équipe de Lalou Multi qui le remet en état. La suite du programme ? Un nouveau Multi50 va être construit, tandis que le skipper aquitain souhaite attirer des équipes de course au large à Port Médoc. Il en dit plus à Tip & Shaft.