Multi50 : les dernières infos Tip & Shaft

La classe Multi50 regroupe des multicoques de 15 mètres rapides et performants dans des grandes courses. Retrouvez les dernières infos et enquêtes de Tip & Shaft sur le sujet.

Arthur Le Vaillant se lance cette saison sur le circuit Multi50

Arthur Le Vaillant : “Ce serait magique de gagner Québec-Saint-Malo avec mon père”

A 32 ans et après deux saisons en Class40 et Figaro, Arthur Le Vaillant change de braquet en 2020 : toujours sous les couleurs de Leyton, il s’alignera sur le circuit Multi50 (voir notre article) sur l’ancien Arkema, loué à Lalou Roucayrol, mis à l’eau en début de semaine dernière. Le fils de Jean-Baptiste Le Vaillant, grand spécialiste du multicoque, évoque ce nouveau défi, son parcours et son engagement environnemental.

Afficher +
Le Multi50 Primonial de Sébastien Rogues a terminé deuxième de la Transat Jacques Vabre

Comment la classe Multi50 cherche à s’étoffer

Après les Diam 24 et les Figaro, Tip & Shaft poursuit son tour des classes en ce début de saison en s’intéressant aux Multi50 qui, cette année, devraient être entre six et huit bateaux sur un programme mêlant large et grands prix, un doute subsistant sur la présence de multicoques de 50 pieds au départ de The Transat CIC. Forts de cette montée en puissance, les acteurs de la classe espèrent attirer de nouveaux entrants d’ici 2022.

Afficher +

La Transat Jacques Vabre au crible des routeurs

Le départ de la Transat Jacques Vabre a été donné dimanche dernier du Havre. Après cinq jours de course vendredi, Primonial (Sébastien Rogues/Matthieu Souben) en Multi50, Charal (Jérémie Beyou/Christopher Pratt) en Imoca et Aïna Enfance & Avenir (Aymeric Chappellier/Pierre Leboucher) en Class40 menaient les débats. Tip & Shaft revient sur les stratégies météo suivies par les uns et les autres avec trois routeurs, Christian Dumard, Jean-Yves Bernot et Dominic Vittet.

Afficher +

La classe Multi50 se remet en marche

Après l’engagement de Leyton en Multi50 en 2020 auprès d’Arthur Le Vaillant, deux nouveaux skippers ont à leur tour dévoilé la semaine dernière leur intention de rejoindre le circuit des trimarans de 15,24 mètres, dès cette année : Fabrice Payen et Sébastien Rogues. Il y aura donc quatre Multi50 sur la Transat Jacques Vabre et potentiellement le double en 2020. Tip & Shaft fait le point sur les différents projets.

Afficher +

Lalou Roucayrol : “2019 ne va pas refléter le vrai visage de la classe Multi50”

Le 14 novembre dernier, Lalou Roucayrol, alors quatrième de la Route du Rhum en Multi50, chavirait en plein milieu de l’Atlantique sur Arkema. Depuis, le trimaran, après une tentative de remorquage pirate, a pu être récupéré par l’équipe de Lalou Multi qui le remet en état. La suite du programme ? Un nouveau Multi50 va être construit, tandis que le skipper aquitain souhaite attirer des équipes de course au large à Port Médoc. Il en dit plus à Tip & Shaft.

Afficher +

La classe Multi50 veut continuer à grandir

Avec cinq bateaux à l’arrivée sur six partants et une place sur le podium au scratch, la classe Multi50 a réussi sa Route du Rhum-Destination Guadeloupe. Si 2019 s’annonce comme une année de transition avec des bateaux qui cherchent preneurs et pour l’instant peu de nouveaux entrants, le cycle qui redémarre pourrait permettre à la classe de franchir un nouveau palier, avec une dizaine de bateaux espérés sur la prochaine Route du Rhum.

Afficher +

Erwan Le Roux : “Mon objectif est le Vendée Globe 2024”

Deuxième de la Route du Rhum-Destination Guadeloupe en Multi50, Erwan Le Roux va tourner une page, puisqu’il compte se lancer dans un projet de Vendée Globe pour 2024, voire 2020. Sans pour autant abandonner une classe dont il compte rester le président. En attendant, le Trinitain est en stand-by avec Spindrift 2 en vue du Trophée Jules-Verne. Il se confie à Tip & Shaft.

Afficher +

Multi50 -Class40 : qui va gagner la Route du Rhum ?

Comme lors de chaque départ de grande course, Tip & Shaft réunit un panel de spécialistes pour évoquer les favoris de la Route du Rhum-Destination Guadeloupe. Pour cette seconde partie consacrée à la Class40 et aux Multi50, ont joué le jeu : Tanguy Leglatin, dont le groupe d’entraînement lorientais comporte nombre de favoris en Class40, Franck-Yves Escoffier, triple vainqueur de la Route du Rhum en Multi50, Sam Manuard, architecte naval auteur des Mach40, Karine Fauconnier, navigatrice et routeuse du Multi50 Arkema, Yves Le Blévec, 4e en Multi50 en 2014, Jean-Christophe Caso, navigateur en Class40 depuis 2006, et les journalistes Pierre-François Bonneau, Philippe Eliès et Jacques Guyader.

Afficher +

Armel Tripon : “Avec les foils des Multi50, on a gagné 25% de vitesse à certaines allures”

Troisième du Grand Prix Valdys couru en équipage, Armel Tripon est désormais concentré sur ses derniers entraînements en solitaire en vue de la Route du Rhum-Destination Guadeloupe qui sera sa dernière course en Multi50 sur Réauté Chocolat. Car l’année prochaine, le Nantais lancera son projet de Vendée Globe avec un foiler neuf, attendu en août. Il évoque cette double actualité pour Tip & Shaft.

Afficher +

Effervescence chez les Multi50

La classe Multi50, très active cet hiver, comme l’expliquait Tip & Shaft dès le mois d’octobre, a vu une annonce majeure cette semaine, puisque Thibault Vauchel-Camus adévoilé son futur trimaran, un plan VPLP construit à Dubaï. Ce n’était pas exactement lescénario prévu au départ ; Tip & Shaft vous en dit un peu plus.

Afficher +
Logo Tip & Shaft blanc

Membre du

Membre du SPIIL

Lauréat du Fonds de soutien
à l’émergence et à l’innovation dans la presse
du ministère de la Culture

Contactez Tip & Shaft :

© Tip & Shaft 2015-2020. Tous droits réservés. Mentions légales & politique de confidentialité