Adrien Geiger-L’Occitane : « Le Vendée Globe s’est imposé rapidement »

L’Occitane a annoncé récemment son engagement en tant que partenaire-titre d’Armel Tripon sur le prochain Vendée Globe. Un sponsor de poids pour le Nantais, qui disposera l’été prochain d’un Imoca neuf sur plans Sam Manuard : la société dirigée par l’Autrichien Reinold Geiger affiche 1,32 milliard d’euros de chiffre d’affaires dans une soixantaine de pays (dont 8% en France) et compte 8 500 employés. Tip & Shaft s’est entretenu avec Adrien Geiger, fils du DG et directeur du développement de L’Occitane.

Miranda Merron : « Le Vendée Globe est le plus grand défi de ma vie »

Après plus de dix ans en Class40, Miranda Merron a décidé de se lancer ce printemps sur un projet de Vendée Globe à la barre de l’ancien Great American IV de Rich Wilson rebaptisé Campagne de France. Avant le départ jeudi de la Bermudes 1000 Race, première course de la saison des Imoca Globe Series (2 000 milles en solitaire) la Britannique de 49 ans, indissociable de son compagnon Halvard Mabire – au point de lui passer la parole lors de cette interview – explique les raisons de ce choix et évoque ses objectifs sur ce qui sera son premier tour du monde en solitaire.

Imoca : ça s’affole côté foils

Ils étaient 7 foilers sur 29 au départ du dernier Vendée Globe en 2016, un sur deux à la Route du Rhum Destination Guadeloupe 2018, ils formeront près des deux tiers de la catégorie sur la prochaine Transat Jacques Vabre, cet automne. En moins de quatre ans, les foils sont devenus la règle en Imoca, mais ils restent encore largement du domaine de l’expérimentation. A moins d’une semaine du départ de la Bermudes 1000 Race, première course du calendrier Imoca Globe Series 2019, revue d’effectifs des tips et des shafts… par Tip & Shaft. 

Alain Gautier : « La Solitaire est une excellente école de vie, de sport, de mer »

Vainqueur en 1989, 2e en 1988 et 2003, Alain Gautier a annoncé jeudi dernier qu’il participerait, à 57 ans, à sa 18e Solitaire du Figaro à l’occasion de la 50e édition qui s’élancera de Nantes. Le Lorientais revient pour Tip & Shaft sur sa longue histoire avec l’épreuve et évoque le projet Imoca MACSF d’Isabelle Joschke, dont il est le manager.

Marc Guillemot : « J’aime beaucoup la notion de transmission »

Après de longues années en Orma puis en Imoca, Marc Guillemot a décidé de revenir fin 2018 à ses premiers amours, en l’occurence le Figaro, en montant un projet baptisé Duo Mixte, avec deux jeunes retenus après une sélection, Cassandre Blandin et Matthieu Damerval, dont le partenaire, Klaxoon, a été dévoilé la semaine dernière. Chef de projet au sein de sa structure Team Sailing Organisation Guillemot, le skipper de La Trinité-sur-Mer évoque son montage et les objectifs, il parle également de sa tentative avortée de s’aligner sur la Route du Rhum l’an dernier et de son attachement à l’Imoca.

Morgan Lagravière : « J’ai envie de ré-exister »

Après avoir en vain tenté de monter un projet Vendée Globe avec Roland Jourdain et l’équipe de Kaïros, Morgan Lagravière passera plus de temps sur l’eau en 2019 : en plus de naviguer en double en Figaro 3 avec Gildas Mahé sur la Sardinha Cup et le Tour de Bretagne, il participera à la Solitaire URGO Le Figaro. Il basculera ensuite en Imoca, en tant que co-skipper d’Isabelle Joschke sur MACSF pour la Transat Jacques Vabre.

Qui sera désigné Marin de l’année 2018 ?

Le trophée de Marin de l’Année 2018 sera remis vendredi 1er février au siège parisien du Comité national olympique et sportif français. Qui succèdera à Thomas Coville, le lauréat 2017, entre Antoine Albeau, Charles Caudrelier et son équipage de Dongfeng Race Team, Delphine Cousin, François Gabart, Francis Joyon, Paul Meilhat, Nicolas Parlier et le duo Kevin Peponnet/Jérémie Mion ? Tip & Shaft a réuni un panel d’experts pour en débattre, composé d’ex Marins de l’année (Thomas Coville, Michel Desjoyeaux, Jean-Pierre Dick, Charline Picon), mais également d’Armel Le Cléac’h, de Jonathan Lobert, de Pierre Le Coq, des journalistes Anouk Corge (L’Equipe) et Dominic Bourgeois.

Ronan Lucas : « Clarisse Crémer correspond à notre ambition pour ce Vendée Globe »

Directeur du Team Banque Populaire, Ronan Lucas était présent mardi dernier au siège parisien du Groupe BPCE – maison-mère de Banque Populaire – pour la conférence de presse au cours de laquelle l’entreprise a « réaffirmé son engagement dans la voile jusqu’en 2024 », avec trois projets dans les cartons : un nouvel Ultim – mis à l’eau fin 2020 – et le circuit Figaro en 2019 et 2020 pour Armel Le Cléac’h, une participation au Vendée Globe 2020 pour Clarisse Crémersur l’ex SMA. Autant de sujets sur lesquels l’intéressé revient pour Tip & Shaft.

Comment Banque Populaire a décidé de poursuivre son sponsoring voile jusqu’en 2024

Il aura fallu à peine plus d’un mois, entre le 6 novembre, jour du chavirage de Banque Populaire IX sur la Route du Rhum-Destination Guadeloupe, et le 12 décembre, date du go donné par Banque Populaire au triple projet présenté par Ronan Lucas – construction d’un nouvel Ultim, engagement sur le Vendée Globe 2020 avec Clarisse Crémer sur l’ex SMA, deux saisons de Figaro pour Armel Le Cléac’h -, pour que le sponsor historique de la voile décide de le rester, au moins jusqu’en 2024. Tip & Shaft vous explique tout…